En roue libre en pleine nuit.

Bonjour!

Bon, je viens de me réveiller et en fait, j’ai vraiment pas beaucoup dormi.

Hier soir, on avait prévu de fêter le départ d’une bonne amie pour le Colorado pour un post-doc de 4 ans (message subliminal : oui, c’est toujours possible de trouver de bon plans pour les post-docs 😉 ). Donc bar + resto au centre de Grenoble.

A 18h15, je m’apprête à prendre un tram mais la ligne que je devais prendre s’est interrompue jusqu’à la fin du service, à cause d’une agression. Bon, Grenoble a quand même 4 autres lignes de tram donc je me suis débrouillée avec celles-ci. Et j’ai donc passé une bonne soirée.

Fin de l’histoire! Enfin c’est ce que l’on pensait en sortant du resto à une heure tardive…

Car en faisant quelques arrêts de tram, on a vite compris que TOUT le réseau s’est interrompu en solidarité!! Or, je n’habite pas du tout dans le centre de Grenoble mais à une 1/2h de marche rapide. Et je suis la seule du groupe à habiter à cet endroit. Je suis vraiment pas froussarde mais rentrer seule, en pleine nuit, un jeudi soir (et en plein hiver), ce n’est quand même pas l’idée du siècle.

On a essayé (sans grande conviction) d’appeler les compagnies de taxi « classique » mais, même à Grenoble, il n’y a pas eu de miracle : aucun était accessible.

En résumé, bloquée au centre de Grenoble, à une heure (vraiment) tardive et sous une température sympathique…

Mais heureusement que j’ai une amie, future cow boy! On a rejoint son mari qui fêtait leur départ dans un autre bar. Et ils ont décidé de me ramener en voiture. Juste petite précision, leur voiture est une clio. Généralement, on n’associe pas « clio » et « fauteuil électrique ».  Mais ils ne sont pas de futurs cow boys pour rien.

Bref, avec un de leurs amis, ils ont réussi à caser le fauteuil (en entier!) dans la clio tout en s’y casant eux-même, dans des positions improbables. Et on a fait route vers chez moi : 4 personne , 1 fauteuil électrique et un verre (vide) sur mes genoux, offert par le barman au futur cowboy. Ca aurait pu faire une bonne pub pour Clio et/ou quelques minutes d’anthologie pour la police…

On a quand même bien rigolé. Et surtout, j’ai fini par rentrer chez moi!

Un grand merci aux futurs cow boy! (Ce serait bien d’acheter un pick up, maintenant. 😉 )

Ceci est un fauteuil électrique dans une clio !

Ceci est un fauteuil électrique dans une clio !

PS : Peut-être réfléchir à mettre un n° d’urgence pour ces cas là, car vu la population (étudiante) en fauteuil à Grenoble, je n’ai pas dû être la seule en rade, ce jeudi soir. Cependant, je soutiens à 100% ce droit de retrait.

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Anecdotes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à En roue libre en pleine nuit.

  1. doucebarbare dit :

    Comme quoi rien n’est jamais impossible mais un numéro d’ugence ça serait top quand même!

  2. Sandrine dit :

    Ca c’est de l’aventure 😉 En même temps je pense que vous avez franchement bien du bien vous marrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *