Confinement, masques et paperasse

Depuis quelques semaines, nous pouvons dire que le Covid19 partage le haut de l’affiche avec les Masques ou plutôt avec le manque de masques. Je ne vais pas ici, refaire toute l’historique de l’affaire. Mais…

Le confinement annoncé, j’ai écrit à mon médecin traitant pour avoir quelques conseils, notamment sur les précautions à prendre avec mes auxiliaires (j’en ai 2). En effet, lors de ce confinement, les auxiliaires sont encore plus indispensables, essentielles mais aussi les seules sources d’une éventuelle contamination. Détail important : j’emploie directement mes auxiliaires, je ne passe plus par un prestataire… depuis le 1er mars (le sens du timing…)! Le médecin m’a conseillé d’essayer de trouver des masques. Pour rappel, lorsque le confinement a été annoncé, nous étions déjà en pénurie de masques depuis plusieurs jours voire semaines.
J’ai vaguement tenté de demander à la pharmacie, comptant, je l’avoue, sur un élan de solidarité/compréhension/etc. Echec, sans réelle surprise. Mais j’ai eu une boîte de gants (non offerte bien sûr).

Une de mes auxiliaires nous a alors confectionné des masques selon le patron du CHU de Grenoble.
Nous avons aussi revu notre organisation, elles viennent moins souvent et moins longtemps pour réduire les risques. Donc en cette période, je dois aussi me débrouiller un peu plus que d’habitude.
Inutile de dire que je n’ai jamais eu un message quelconque de l’Etat, de la Maison Départementale des Personnes Handicapées ou de la ville me donnant des conseils, me demandant si j’avais besoin d’aide ou quoi que ce soit d’autre. Par contre, la médecine du travail (CNRS) prend régulièrement de mes nouvelles, ce que je trouve vraiment sympa. Des amis, collègues, voisins m’ont dit aussi de les solliciter si besoin.

Bref les semaines passent, une organisation se met en place, tout se passe vraiment bien mais les masques continuent à m’inquiéter un peu jusqu’au moment où l’Académie de Médecine confirme ce que je pensais : oui, les masques serviraient à quelque chose…
Il y avait bien une procédure pour s’en procurer mais complètement surréaliste. Il fallait adresser un courrier plaidant notre cause à l’ARS (pas du tout occupée en ce moment), attendre la réponse puis aller en chercher à l’hôpital (encore moins occupé).

Et enfin, mardi 7 avril, le gouvernement publie une « version consolidée » de l’arrêté du 25 mars, incluant enfin les aides à domiciles de particulier-employeur dans la liste des professionnels ayant accès aux masques en pharmacie. Dès le lendemain, une auxiliaire va à la pharmacie avec ce texte et son contrat. Elle a dû parlementer trois quart d’heures pour obtenir 3 masques… Finalement, jeudi 9, un courriel de la part de l’URSSAF est envoyé aux auxiliaires de vie (pas à toutes, apparemment, faut pas abusé non plus) disant qu’elles auront droit à 9 masques par semaine!! Il faudra juste présenter à la pharmacie (attention, munissez vous d’une pochette ou d’un classeur) :
– la copie du courriel de l’URSSAF (qui n’est pourtant pas du tout personnifié) : 20200409_CESU_masques
– l’attestation produite par l’URSSAF, remplie par l’auxiliaire et son employeur : 5705-Attestation-Salarie-PCH-Masques-FORM
– un bulletin de paie
– la carte ID de l’auxiliaire
– Et (ma pièce préférée) :  une copie de la décision départementale concernant la PCH (c.à.d l’attribution de mes heures d’aide humaine).

Devoir procurer la dernière pièce m’a vraiment exaspérée car la quantité d’heures d’aides humaines ne regarde après tout que le département et moi. Et le nombre de masque attribué est indépendant de la quantité d’heures. On aurait pu demander juste la carte d’invalidité par exemple. Devant une carte d’invalidité avec un taux d’invalidité à 80% et + avec la mention « besoin d’accompagnement », on pourrait en déduire que oui, la dame ou le monsieur se présentant comme auxiliaire de vie, avec toutes les autres pièces, l’est vraiment…

Voili, voilou, on a intérêt à avoir une bonne imprimante avec des cartouches d’encre remplies et un bon réservoir de patience pour mériter ces masques…

Et maintenant, comme quelqu’un me l’a fait remarquer, encore faut-il que les pharmacies aient des masques. Croisons les doigts ;).

Et sinon, je vous rassure : télétravail, bronzage sur la terrasse, visios, séries, lecture, tout se passe très bien :).

Je vous souhaite un très bon confinement, portez vous bien!

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Anecdotes, Astuces, coup de gueule, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *