En roue libre à Paris

En cette fin d’octobre, j’ai passé 5 jours à Paris avec ma « petite petite » soeur. C’était notre 1er voyage solo :). Comme je l’ai raconté dans l’article précédent, on a logé à 10m de la Cathédrale de Notre Dame de Paris (c’est pas un peu classe, hein?!). La première chose qu’on a faite c’est d’aller y allumer un cierge, car autant mettre toutes les chances de notre côté surtout avec une pareille voisine.

On ne sait jamais!

On ne sait jamais!

Ceci fait, on s’est baladé dans le quartier, on est passé sur le pont avec les cadenas de tous les amoureux de la Terre et on a vérifié que la Tour Eiffel était toujours là!

Combien y a-t-il de clés dans la Seine?!

Combien y a-t-il de clés dans la Seine?!

Le lendemain matin, nous nous sommes levées super tôt pour un moment très privilégié (et j’en rêvais depuis très longtemps) : une visite de France Info !!!

IMG_0394

Puis, nous avons marché jusqu’à la Tour Eiffel. J’ai suggéré qu’on mette le GPS, ma soeur m’a répondu « Oui, c’est cela! Tu lèves la tête et tu te diriges vers elle. Tu m’expliques l’utilité du GPS?! ». En effet… On va mettre ma brillante idée sur le dos du réveil très matinal. Donc on a marché le nez en l’air et on a fini par y arriver.

Débat : utilité du GPS?

Débat : utilité du GPS?

On a grillé toute la queue (un avantage incontestable, mis en pratique très souvent cette semaine) et on a pris les ascenseurs ( car j’avais pas de baudriers ha ha!). Le 3ème étage n’est pas accessible en fauteuil. On a expérimenté le sol en verre au 1er étage. Sympa mais sans plus.

Même pas le vertige!

Même pas le vertige!

Ensuite, nous sommes redevenues sérieuses et nous avons visité 2 expos au Musée du Quai Branly : « Tatoués et Tatoueurs » (je décline toute responsabilité si cela a donné des idées à ma soeur!) et « les Mayas ». Dans cette dernière, il y avait beaucoup (trop) de monde mais il y avait un film  super intéressant sur le déchiffrage des signes mayas.

Chers parents, je n'y serai pour rien!

Chers parents, je n’y serai pour rien!

Enfin, on a fini par rentrer complètement HS. Le 1er bus avait la rampe en panne mais fort heureusement on a pu prendre le suivant.

Le lendemain matin, on a opté pour un truc bien tranquille histoire de nous remettre de la veille et on a pris un « BatoBus ». C’est comme un bateau mouche mais cela fait un circuit. On l’a pris à l’arrêt « Le Louvre » car ce quai de Seine a un accès sans marche. Par contre, il a d’énormes pavés qui réveillent bien. Le bateau avait une marche pour monter à bord et une autre dedans mais l’équipage m’ a aidé. L’après-midi, sur une demande express de la petite soeur, on a marché jusqu’au Musée Grévin (cette fois avec le GPS 🙂 ). C’est plutôt amusant mais ça tient plus du parc d’attraction (le prix allant avec) que d’un musée. Enfin bon, j’ai pu faire la rencontre de mes rêves :

Enfin!!! Dire que j'étais habillée en mode "chercheuse de la Recherche Publique"

Enfin!!! Dire que j’étais habillée en mode « chercheuse de la Recherche Publique »

 

Puis on est rentré se reposer… Car le soir on est allé à la Comédie Française (!!) voir Don Juan. Perso, j’ai redécouvert cette pièce. Quand je l’avais étudiée au lycée, ça m’avait laissée de marbre (pour ne pas dire autre chose) mais là, j’ai été vraiment conquise! Et le jeu des acteurs… Hallucinant! Avant, on a mangé au « Café de la Comédie Française » juste devant le théâtre et je vous le conseille avec enthousiasme! C’est bon, pas trop cher et l’ambiance extraordinaire : les serveurs semblent sortir d’une comédie.

La Comédie Française (pas le Café!)

La Comédie Française (pas le Café!)

Le jour suivant (pas très facile de trouver un synonyme de « le lendemain »), on est allé à La Cité des Sciences, expo sur le cerveau oblige. C’était loin de Notre Dame de Paris ^^ mais jouable en bus et en tram. J’avais entendu dire que les rampes des bus étaient souvent en panne mais nous, soit par chance (le cierge de Notre Dame? 🙂 ) soit par meilleur entretien par la RATP, on a eu ce problème qu’une seule fois.

L’expo du cerveau était bien faite avec de nombreuses petites manips pour illustrer les diverses fonctions cognitives. On a également déambulé dans d’autres sections et regardé un film dans le planétarium (très impressionnant).

Le voyage a touché à sa fin mais avant le départ, on s’est offert un vrai petit déj américain au « Breakfast In America », la baguette et le croissant de Paris étant moins exotiques! 😉

L'américanisation du petit-déj à Paris ;)

L’américanisation du petit-déj à Paris 😉

Pour l’aller-retour pour la Gare Lyon et le retour de la Comédie Française, j’avais réservé un taxi de la PAM75. J’avais également entendu dire que maintenant ils avaient beaucoup de retard ou qu’ils oubliaient, mais là aussi tout s’est super bien passé. Par contre, c’est difficile d’obtenir les horaires que l’on souhaite même en s’y prenant dès l’ouverture des réservations. Ils sont un peu victimes de leur succès.

Pour aller à France Info, j’avais réservé un taxi accessible G7 dont le prix correspond au prix d’un taxi ordinaire.

Voilà, 1er voyage avec la « petite petite » soeur très réussi et rempli, d’où l’article un peu long!  🙂


En bonus : Paris de Nuit!

En bonus : Paris de Nuit!

Photos de Maroussia.

 

 

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à En roue libre à Paris

  1. Nora dit :

    Super article 🙂

  2. Pierre dit :

    Manu, ton article est excellent !!
    Mention spéciale au baudar pour la tour Eiffel ! 😉
    (Je vais aller voir l’expo sur le cerveau grâce à toi ! )

    (j’aime bien les points d’exclamation ! )

  3. La 'petite petite soeur' dit :

    Génial ton article!Autant que le séjour! franchement c’était inoubliable!
    Encore merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *