Grenoble – Wuppertal : Facile!!

Bonjour

J’ai raconté dans un article précédent la longue organisation du voyage Grenoble-Wuppertal (Allemagne) pour une conférence… Aujourd’hui, je vous raconte la mise en pratique, hé hé!

Réveil mis à 3h15 du matin… Endormie vers minuit voire plus et réveillée à 2h30. Moi en hypervigilance? Mais non… Du coup à 3h15 j’ai pu vous photographier l’horloge!

3h15 du matin!! Pour les sceptiques, je peux vous envoyer les métadonnées…

A 4h, le taxi était bien devant ma porte, direction la gare de Grenoble. Rappelez-vous qu’à cette heure là, il n’y a pas de tram d’où le taxi. 1ère étape accomplie.

Là, Alizée m’a rejoint super caféinée motivée et on a attendu avec curiosité l’autocar Ouibus accessible dont nous avions eu la confirmation de l’accessibilité au bout de 7 appels et un email à la directrice de l’accessibilité de la SNCF (car maintenant j’ai son email). Je n’ai jamais pris d’autocar accessible donc j’étais impatiente d’essayer ça… Mais…

A gauche, l’autocar Ouibus dont l’accessibilité est à droite…

Nous nous sommes vite rendues compte qu’il y avait 2 Ouinus annoncés à la même heure, pour la même destination mais l’un avait la mention « PMR ». En effet, l’autocar Ouibus est bien arrivé mais suivi de près par un « doublon », van accessible… Nous avons eu donc notre propre Ouibus avec un chauffeur qui nous a annoncé avoir été formé trois jours avant… Dans mon email, datant maintenant de 3 jours, j’avais suggéré d’affréter un taxi si l’Ouibus n’était pas accessible (on m’avait répondu qu’il serait bien accessible)… Je dis ça, je dis rien…
Petit bonus, photo prise du « Ouibus accessible » :

Cherchez bien… Sous le U blanc

Si vous regardez bien, malheureusement je n’ai pas très bien réussi la photo, l’autocar Ouibus arbore le logo « handicapé », suggérant l’accessibilité…
Bref 😉 !

6h, arrivée à l’aéroport Lyon St Exupéry… Nous avons été les premières à être enregistrées (on nous avait précisé d’être là bien 2h avant). Le fauteuil a eu droit à son étiquette après un moment de flottement : « Ce sont des batteries sèches ou humides? ». Bien sûr, sur mes certificats, il n’y avait pas la réponse, ce que je savais c’était qu’elles étaient à gel, donc humides? Et nous avons réussi à éluder la question du démontage du fauteuil…

Fauteuil étiqueté, passagère enregistrée

Après le passage au contrôle de sécurité durant lequel Alizée a dû boire 1/2L d’eau en quelques secondes pour ne pas perdre sa bouteille (j’avoue que j’ai un peu rigolé et pas toute seule), j’ai eu droit à la fouille au corps. Franchement cette fois-ci, je l’ai trouvée super méticuleuse et contrairement aux autres fois, on me l’a faite devant tout le monde. Un peu limite…

Enfin, nous avons fini par embarquer. Par contre, premières enregistrées mais dernières embarquées (et dernières débarquées…). Il n’y a pas de photo car Alizée était un peu occupée : elle a dû débrancher les batteries du fauteuil destiné à la soute tout en portant nos sacs… Peut-être au retour!

Vers 11h, nous avons bien atterri à Düsseldorf avec un fauteuil en bonne santé. Un taxi nous attendait (c’est un peu la classe quand même). Et vers midi, nous sommes arrivées à destination.

Et après l’effort, le réconfort…
… car le sandwich d’Eurowings…

 

Demain, la journée est tranquille (heureusement!), les choses sérieuses commenceront lundi.

A bientôt!

 

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grenoble – Wuppertal : Facile!!

  1. Chouchenn dit :

    Bon séjour en Allemagne et bon courage pour vos interventions!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *