Comment j’ai sauvé la SNCF

20110624-180346.jpg
Je compte aller passer un week-end chez mes parents. Pour cela, je dois entre autre prendre un TER Grenoble-Valence. Je suis donc allée sur le site bien connu de la SNCF pour acheter les billets. Et là, ô surprise, aucun TER, que des autocars! Le site m’a proposé de passer par Lyon, synonyme de perte de temps et de surcoût. Pas du tout emballée!
Donc aujourd’hui je suis allée à la gare de Grenoble et j’ai posé mon problème à un gentil monsieur recouvert de tatouages. Celui-ci m’a assuré qu’il y aurait des TER comme d’hab. Je lui ai démontré (rappelez vous je suis une scientifique :-p ) avec une machine automatique que ces fameux TER n’existaient pas virtuellement… J’ai senti comme un vent de panique!
Fair-play, je leur ai laissé l’aprem pour tirer l’affaire au clair et ce soir, le gentil monsieur m’a annoncé que j’avais révélé un bug informatique qui allait mettre une semaine à être réparé…
Voilà, comment j’ai sauvé la SNCF :-)!

PS : Cela m’a permis d’apprendre que lorsqu’il n’y a pas de TER entre Grenoble et Valence, (et à mon avis si la SNCF est responsable du couac), la SNCF paie le taxi aux voyageurs handicapés.

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Anecdotes, Voyages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *