Loi des séries

L’autre jour, sur France Info, on nous expliquait que les lois des séries n’existaient pas…
J’en suis beaucoup moins sûre, j’ai surtout l’impression d’être complètement immergée dans une de ces lois.

Pêle-mêle (en l’espace de 15 jours) :

  • Un beau matin, je reçois un email de l’agence de l’auxiliaire :

« Je viens de m’apercevoir qu’il va y avoir un dépassement de prise si vous ne voyez pas d’inconvénient je peux supprimé la prestation de demain de 1h30 pour éviter le dépassement.

Désolé pour ce désagrément » (email retranscrit à la lettre près)

Il faut savoir que j’ai un nombre d’heures d’aide humaine mensuel fixé par le Conseil Départemental. L’agence doit composer avec, aidée par plein de logiciels etc. Outre le fait qu’on m’annule une prestation la veille pour le lendemain, j’ai été autre qu’étonnée qu’il y ait un dépassement. Le soir, j’ai donc fait un tableau excel selon le planning que l’agence m’a envoyé et… je n’ai pas trouvé de dépassement. J’ai envoyé mon joli tableau à la direction de l’agence qui a décidé de maintenir la prestation et de vérifier le comptage des heures… Il s’est avéré (selon l’agence) que l’auxiliaire avait mal « débadgé » en sortant de chez moi et donc que le compteur d’heures d’aide tournait à plein régime… On peut se demander ce qu’il se serait passé sans mon tableau excel.
Et maintenant ma porte d’entrée est décorée d’un beau badge :

  • Le bâtiment de mon labo est en travaux. Nous allons sous peu changer d’entrée principale. Il y a quelques jours, nous sommes allés tester ces portes. Je n’ai jamais pu les ouvrir tellement le groume est résistant. La 1ère suggestion était donc de desserrer le groume. Mais j’ai appris l’existence de groume à gaz (!!) dont le desserrement est impossible. L’administration de l’université m’a donc demandé un certificat médical pour l’installation d’un groume électrique, certificat fait par la Médecine du Travail dont les locaux ne sont toujours pas accessibles… Finalement, par email (en insistant sur l’urgence), le certificat a pu être fait. La procédure est lancée mais ça risque d’être long (demande de devis etc etc)… Donc en attendant, je compterai sur le flux et les fumeurs pour entrer/sortir du bâtiment.
  • La roue du gros fauteuil, avec lequel je sors, s’est mise à faire un bruit suspect. J’ai du l’immobiliser et me servir du petit fauteuil pendant quelques jours en attendant la venue du réparateur. Il n’a pas trouvé l’origine du bruit mais a éliminé toutes les causes dangereuses… A suivre.
  • Ce matin avant d’aller au labo, j’ai voulu m’acheter à manger (car l’auxiliaire a complètement raté le repas, chose rare). Et au moment de taper « une salade de chou, svp », aucun son n’a voulu marcher sur ma synthèse vocale! J’ai fini par avoir ma salade de chou, en pointant puis je me suis précipitée chez moi chercher une vieille synthèse vocale, complètement déchargée bien sûr. Au passage, j’ai pris ma réserve de papier bulle en prévision d’un envoi de la synthèse par la poste. Arrivée au labo, j’ai branché les deux synthèses espérant que la « jeune » ressusciterait pendant que la « vieille »reprendrait des forces. Le retour à la vie n’a pas eu lieu quant à la deuxième elle a choisi d’être autonome, choisissant de prononcer les sons de son choix, avec une nette préférence pour le « leu »…
    Le réparateur, joint par email et par téléphone via ma mère, m’a conseillé de reconnecter un connecteur avec une « pince à bec courbe ». Fort heureusement, dans mon 2ème labo, on a tous grandi avec des TP d’électronique. Une copine est carrément partie m’acheter une belle collection de pinces :
    Malheureusement une fois le connecteur rebranché, le clavier ne marchait toujours pas. Et la deuxième aime toujours autant le « leu » malgré un bref moment de lucidité après avoir trifouillé son propre connecteur…
    Conclusion :

Bien sûr, ces couacs administratifs et matériels finissent toujours par s’arranger. Mais il faut bien réaliser que je les gère tout en essayant d’avoir une vie professionnelle à plein temps et une vie perso à peu près normale (d’ailleurs j’ai repris la piscine :D)… Et en attendant leur résolution, ma vie est bien compliquée, stressante et fatigante.
Bref, en ce moment, qu’on ne vienne pas me dire que la loi des séries n’existe pas, même par la voix de France Info ;)…

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Anecdotes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Loi des séries

  1. establet dit :

    je n’énumérerais pas MA loi des séries : ordi piraté, prélèvements amazone frauduleux, photos, facture d’orange démentielle, musique perdus, en quinze jours je n’ai fait qu’essayer de rattraper..Je reconnais que c’est beaucoup moins vital que tes ennuis. Mais on décide de repartir en Inde au chaud. Et de suivre peut-être encore ton conseil : mettre l’ordi dans un placard et l’ignorer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *